browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Fiordland National Park

Posted by on 10 février 2016

Du 20 au 30 janvier 2016

Le Fiordland National Park, inscrit au patrimoire mondial de l’Unesco, est le plus grand parc national de NZ. Il est situé sur la partie sud-ouest de l’Ile du Sud. La majorité des fjords sont inacessibles en voiture voire même à pied. Le bateau ou l’hélicoptère restent les moyens d’accéder à cette région isolée. Te Anau est la ville principale de la région, située au bout d’une route longeant la partie Est du parc.


View Larger Map

Pour vous donner une idée : les paysages ont été sculptés par 2 millions d’années de glaciers. Ce sont de grandes montagnes escarpées dépassant souvent les 1500m d’altitude, parfois aux sommets enneigés. Les vallées sont profondes et parfois sous le niveau de la mer, donnant naissance aux fjords. En altitude, on trouve de grandes touffes d’herbe (les tussocks) et des petites fleurs alpines. Plus bas, la végétation est composée d’une forêt/foret (alors je le mets l’accent circonflexe ou bien ??) très dense et moussue, conséquence des fortes précipitations que connaît la région. Eh oui, pour changer, on est dans une région pluvieuse : plus de 200 jours de pluie par an pour un total de 6000mm/an (contre 800mm/an à Lyon pour vous donner un ordre d’idée).
Bien qu’étant une région côtière avec 14 fjords s’immisçant à l’intérieur des terres, la mer est peu présente sur la partie visible, car nous n’avons accès qu’au « côté terre », les deux étant séparés par les montagnes. Par contre les chutes d’eau et cascades ne manquent pas. Et qui dit Fiordland, dit incontournablement Milford Sound ! THE plus que célèbre fjord de la NZ et même celui qui fait les couvertures de National Géographique. La Milford track est la randonnée la plus courue des Great Walks, il faut réserver 1 an à l’avance et les tarifs (transport + hébergement) sont à la hauteur de la beauté des paysages…
Nous avons opté, une fois n’est pas coutume, pour l’accès en voiture au Milford Sound.

Vue de notre camping sur la route du Milford, pas dégueu ...

Vue de notre camping sur la route du Milford, pas dégueu …

La route pour arriver à Milford Sound part de Te Anau et longe de magnifiques paysages durant 120km. Elle serpente au milieu des montagnes et vallées et on se dit à chaque virage « Mais où elle va bien pouvoir passer cette route ? » et puis ça passe (parfois avec tunnel, il faut le dire) ! Sur cette route, plusieurs arrêts ont été indispensables, comme :

  • The Chasm : une très belle rivière bleue cristal qui a creusé son lit dans des roches tendres, donnant de surprenantes formes arrondies,
The Chasm avec la rivière prise dans un goulot

The Chasm avec la rivière prise dans un goulot

The Chasm, un peu plus bas après le goulot

The Chasm, un peu plus bas après le goulot

  • Gertrude Valley : une magnifique vallée que l’on a remonté à pied avec des glaciers et falaises en fond de décor,
La Gertrude valley, la rivière fait envie, mais croyez nous elle était fraîche fraîche !

La Gertrude valley, la rivière fait envie, mais croyez nous elle était fraîche fraîche !

Décidément, cette Gertrude est vraiment très belle ...

Décidément, cette Gertrude est vraiment très belle …

  • un Mirror Lake sympa, avec même des anguilles.

Une fois arrivés au Milford sound, on découvre un bras de mer entouré par d’impressionnantes montagnes plongeant à pic dans l’eau. D’immenses cascades se jettent elles aussi à pic dans la mer de Tasman. C’était époustouflant ! Mitre Peak est la montagne la plus haute du fjord, culminant fièrement à 1692m.

Milford Sound avec Mitre Peak qui pointe son nez sur la gauche

Milford Sound avec Mitre Peak qui pointe son nez sur la gauche

Une des nombreuses cascades du Milford Sound

Une des nombreuses cascades du Milford Sound

Selfie devant Milford Sound. On ne voit pas le paysage mais ce qui compte c'est nous non ;)

Selfie devant Milford Sound. On ne voit pas le paysage mais ce qui compte c’est nous non 😉

Précisons aussi, pour être tout à fait honnêtes dans notre description, que le site était parfois envahi de bus de japochinois ou de bateaux de croisière. Mais une fois la fin d’après-midi venue, le fjord retrouve son calme et sa beauté naturelle.

Côté rando, on a pu faire, vers Te Anau, deux bouts de la Kepler track, nous donnant un petit aperçu de cette Great Walk. On a surtout fait les passages dans la forêt moussue : celui menant au lac Manapouri et celui longeant le lac Te Anau.

Sur le chemin de la Kepler track

Sur le chemin de la Kepler track

Elsa perchée, admirant le lac Manapouri

Elsa perchée, admirant le lac Manapouri

Lumières sur le lac Te Anau

Lumières sur le lac Te Anau

Côté piafs, (désolé on remet ça !) on a visité le Bird Sanctuary de Te Anau où on a pu voir des Takahés (oiseau extrêmement rare spécifique à la région) et des Kākās. C’était tellement cool qu’on y est retourné une deuxième fois !

Kākā en plein festin (oui, on sait, on croirait un oiseau en plastique sur la photo !)

Kākā en plein festin (oui, on sait, on croirait un oiseau en plastique sur la photo !)

Takahé gourmand en plein repas ( épis de maïs )

Takahé gourmand en plein repas ( épis de maïs )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *