browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Les siamoises : Wanaka et Queenstown

Posted by on 22 janvier 2016

Du 28 décembre 2015 au 7 janvier 2016

Après la West Coast et ses glaciers, direction la civilisation. Mais on garde quand même les glaciers, ne vous inquiétez pas.


On emprunte une route très « scenic » comme ils disent ici, c’est à dire avec de beaux paysages et des vues panoramiques. Ce qui pourrait s’appliquer presque à toutes les routes de l’île du Sud finalement.
Nous avons fait quelques arrêts obligatoires sur la route avant d’arriver à Wanaka. Après avoir passé le col de Haast (563m d’altitude), la route descend une large vallée dans laquelle passe une rivière bleue. C’est l’occasion pour nous d’aller se baigner dans les Blue Pools, des piscines naturelles d’un beau bleu limpide. Un pont suspendu passe au-dessus, d’où quelques fous sautent dans la rivière. C’est une journée très chaude donc la baignade est de rigueur, mais on est très vite raffraichis (eau de glacier oblige) !

Les Blue Pools

Les Blue Pools

On reprend ensuite la route jusqu’à Wanaka.

Une clôture de soutiens-gorges croisée au hasard en route, action de communication pour le cancer du sein. Allez Xavier, viens il faut partir maintenant !

Une clôture de soutiens-gorges croisée au hasard en route, action de communication pour le cancer du sein. Allez Xavier, viens il faut partir maintenant !

Wanaka est une ville de taille moyenne, nichée au bord du lac du même nom. Pour vous donner une idée, elle nous a fait penser un peu à Annecy, avec un lac et de belles montagnes environnantes. Mais la comparaison s’arrête là. Malheureusement, malgré les paysages prometteurs, on a rapidement eu envie de « fuir » la ville. En effet, on y est arrivés quelques jours avant le réveillon et c’était un des moments les plus touristiques pour la ville, notamment avec un festival de musique gratuit « Rythm and Alpes » qui attire beaucoup de monde pour la nouvelle année.
Pauvres de nous, venant de la West Coast (qui je vous le rappelle est plutôt vide de touristes !) on n’était pas préparés aux embouteillages, ni au places de parking à attendre, ni à tout ce monde dans les rues, et je ne vous parle pas quand il a fallu se ravitailler à l’unique supermarché du coin… Bref, on a fait l’essentiel et on est partis direction le Mont Cook, dont on vous parlera dans l’article suivant (oui, le Mont Cook mérite à lui tout seul son article 😉 )
Avant de tailler la route, et parce que la journée était magnifique, on a décidé d’aller faire une visite au Rob Roy Glacier. Après 30km de gravel road poussiéreuse et de passages de rivières avec la voiture (non, on n’a pas changé de voiture pour un 4X4, on a juste décidé de donner de nouvellles capacités à notre van…), nous voilà parés pour une belle rando au soleil. Après avoir longé une vallée + rivière bleue (c’est devenu un classique maintenant mais on ne s’en lasse pas !), la montée nous a demandé quelques decilitres de sueur mais cela en valait la peine. On est arrivés à un point de vue magnifique sur Rob Roy, un immense glacier suspendu, avec de nombreuses cascades. c’était très impressionnant de se retrouver en face de ce géant de glace vivant. On l’entendait et on le voyait évoluer avec plusieurs avalanches de neige/glace, tout en restant en sécurité de l’autre côté.

Devant le glacier suspendu du Rob Roy

Devant le glacier suspendu du Rob Roy

Rob Roy glacier + cascade d'une hauteur raisonnable !

Rob Roy glacier + cascade d’une hauteur raisonnable !

Après Wanaka, place à sa grande soeur Queenstown. Attention, ça envoie du steak ! Capitale des Alpes néozélandaises et destination touristique numéro 1 dans le pays, la ville est elle aussi placée sur les rives d’un lac, celui de Wakatipu.

Lac Wakatipu

Lac Wakatipu

Bâteau à vapeur sur le lac Wakatipu

Bâteau à vapeur sur le lac Wakatipu

Le lac Wakatipu est juste immense, et serpente sur pas moins de 82km de long avec 5km au plus large. Il peut atteindre 400m de profondeur et il possède quelques particularités comme :

  • la stabilité (dans la froideur) de sa température qui avoisine les 15 degrés, été comme hiver,
  • son grand niveau de pureté de 98% (par contre ne me demandez pas comment ils calculent le niveau de pureté, moi je fais que répéter !).
  • le fait que le niveau d’eau varie de 12cm toutes les 5 minutes. Les maoris l’expliquent poétiquement par les battements de coeur d’un géant endormi au fond du lac (paye ta cardiomégalie ! désolé, blague de médecin…).

L’extrémité nord du lac donne sur de nombreuses vallées avec accès à beaucoup de randonnées célèbres en NZ. Queenstown c’est aussi THE PLACE pour les activités à sensation. Les fourvoyeurs d’adrénaline sont entre autres : le saut à l’elastique, le saut en parachute, le jet boat (bateau très rapide sur les rivières), le canyoning, le rafting…
Pour cause de prix exorbitants, nous n’avons pas augmenté notre niveau d’adrénaline dans le sang (et aussi parce qu’on peut faire les mêmes activités en France finalement) mais rien que de voir les autres le faire est déjà impressionnant. On est allés voir le bungy jump (saut à l’elastique) d’un vieux pont historique (Kawarau bridge, le premier commercialisé pour le saut à l’élastique en 1988) d’où s’élancent des touristes pour 43m de chute libre. C’est au dessus de la rivière Kawarau, aussi nommée Anduin pour les fans de hobbits !

Le Bungy Jump, même si la rivière est belle, on n'a pas envie d'y tomber !

Le Bungy Jump, même si la rivière est belle, on n’a pas envie d’y tomber !

La version féminine des toilettes du Bungy Jumb !

La version féminine des toilettes du Bungy Jumb !

La version handicapée des toilettes du Bungy Jump, ils ont de l'humour les gars !

La version handicapée des toilettes du Bungy Jump, ils ont de l’humour les gars !

On voyait aussi régulièrement des avions au-dessus de la ville, larguer leur colis de parachutistes !
Notre adrénaline à nous, on est allés la chercher aux Remarkables, la station de ski du coin. Enfin, quand je dis station de ski, c’est 5 remontées mécaniques ici !!!

Bon c'est quand qu'il démarre ce télésiège ?

Bon c’est quand qu’il démarre ce télésiège ?

De là-haut, le panorama sur la région de Queenstown est inégalable. On y accède par une gravel road pour changer, qui monte monte monte… Puis ensuite, à nous de jouer en allant en haut des pistes, à pied évidement. La vue d’en haut, à 2000m d’altitude était bluffante. On voyait le lac serpenter, la ville de Queenstown se nicher sur les bords du lac et aussi les rivières sortant du lac s’engageant dans la vallée, sans oublier un beau 360° sur les sommets enneigés au loin.

Vue sur le lac serpentueux de Wakatipu depuis The Remarkables

Vue sur le lac serpentueux de Wakatipu depuis The Remarkables

On a aussi fait un petit détour non regretté pour aller voir le lac Alta avec les Double Cones en arrière plan.

Le lac Alta avec derrière les Double Cones

Le lac Alta avec derrière les Double Cones

Après tant d’émotion, place au gras ! « Mets du gras, mets en par ci, mets en par là. »
Le Fergburger ! Pour les non initiés, le Fergburger est un restauraut de hamburgers à emporter, peut-être le plus fameux du pays. On nous l’avait fortement recommandé avant notre départ, merci à la Lu2Corp et aux Jolivilles. A n’importe quelle heure de la journée, c’est bondé et il faut faire la queue mais on s’y attendait. On a donc attendu près de 50 minutes pour accéder au plaisir suprême du Fergburger. On s’est « un peu lachés » sur les choix du burger avec le premier version double steak et brie et un autre version la totale (double steak, oeufs, fromage, tralala…).

Le Fatburger... heu Fergburger pardon ! Enfin à la fin c'est pareil...

Le Fatburger… heu Fergburger pardon ! Enfin à la fin c’est pareil…

C’était très très miam. Nos estomacs ne se sont toujours pas remis de la digestion du mastodonte.

 

Pour finir dans la région, on a fait une séparation (temporaire bien sûr). Xavier est parti crapahuter 2 jours sur une rando fameuse du coin, la Rees-Dart (comme dit Elsa : « Il va pouvoir faire son bourrin tout seul, ça va le rassasier! »), et Elsa est restée aux alentours de Queenstown avec un programme plus allégé 😉

Programme de Xavier : la randonnée Rees-Dart !

Programme de Xavier : la randonnée Rees-Dart !

Programme d'Elsa : sympathique coucher de soleil !

Programme d’Elsa : sympathique coucher de soleil !

Après les retrouvailles, on quitte la région direction Dunedin… La suite au prochain épisode.

Photo bonus :

Lever de soleil dans un camping au bout du lac Wakatipu

Lever de soleil dans un camping au bout du lac Wakatipu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *