browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Aoraki / Mount Cook

Posted by on 22 janvier 2016

Du 31 décembre 2015 au 1er janvier 2016

La météo s’annonçant très bonne, nous avons fait une infidélité à Wanaka et opté pour aller passer le réveillon au pied de Aoraki / Mount Cook, le plus haut sommet de Nouvelle-Zélande, au milieu du parc national du même nom.
Petite précision : le nom maori « Aoraki » est (re)devenu le nom officiel du Mt Cook en 1998, car les maoris le considèrent comme un lieu sacré et l’incarnation de leur plus fameux ancêtre.
Autre précision, sur un autre registre : dans Le Seigneur des Anneaux de Peter Jackson, Aoraki représente le mont Caradhras dans les Monts Brumeux.


View Larger Map

La route depuis depuis Wanaka vers Aoraki/Mt Cook nous a fait passer dans une région semi-désertique, avec d’immenses plaines peu fertiles parcourues de rivières de glaciers, et de collines recouvertes de tussock (c’est tout sec), seule herbe à vraiment pousser par là.

Collines de tussock à Lindis Pass

Collines de tussock à Lindis Pass

Sur la route, petit arrêt dans un élevage de saumon, qu’on a pu voir et nourrir. Curiosité du coin : la pomme de pin géante, également surnommée « la faiseuse de veuves », on comprend pourquoi en en voyant une, de la taille d’un ananas !

La "faiseuse de veuves" (pas elsa, la pomme de pin !)

La « faiseuse de veuves » (pas elsa, la pomme de pin !)

Avant d’arriver à Aoraki / Mount Cook, on longe le Pukaki Lake, un long lac glaciaire, bleu turquoise. Avec le Mt Cook en arrière-plan, l’effet est immédiat : arrêt photo tous les 2 kilomètres.

Lac Pukaki avec Aoraki

Lac Pukaki avec Aoraki

On s’arrête d’abord à Mount Cook Village, le centre d’information du Doc est très intéressant, avec des infos sur les randos du coin, la nature, et toute une exposition sur l’histoire de l’alpinisme, avec le piolet de Sir Edmund Hillary, qui a escaladé le Mt Cook avant de s’attaquer à l’Everest.

On s’est fait une ballade tranquille : Hooker Valley track. Il y avait de pleins cars de japochinois le long du sentier, mais pas de problème, on ne se marchait pas dessus, vu tout l’espace disponible. On a remonté un torrent jusqu’au lac de glacier où flottent de mini icebergs. Le lac est au pied de Aoraki Glacier, avec une très belle vue sur Mt Cook. Au début, on se disait que la montagne ressemblait à un nacho ou au Cervin avec sa forme triangulaire. Et puis on a vu un visage : yeux, nez et langue tirée, après ça on n’a plus rien vu d’autre !

Visage grimaçant sur Aoraki

Visage grimaçant sur Aoraki

Pique-nique au bord du lac à Hooker Valley

Pique-nique au bord du lac à Hooker Valley

Aoraki ? Pas si grand que ça !

Aoraki ? Pas si grand que ça !

On a réveillonné au camping de Mount Cook Village. L’environnement nous a bien convenu pour ce passage à l’an 2016, au pied des glaciers. Gourmandise pour les yeux mais aussi pour les oreilles avec leurs craquements et avalanches dans le lointain. C’était plutôt très sympa. Le temps était vraiment beau et nous a offert un superbe coucher de soleil sur Aoraki, puis un ciel étoilé comme on en voit rarement. C’était parfait pour accompagner notre Pavlova en dessert.

Réveillon en camping à Mont Cook Village

Réveillon en camping à Mont Cook Village

Coucher de soleil sur Aoraki

Coucher de soleil sur Aoraki

Le lendemain, jour de l’an, et histoire de bien commencer l’année, réveil à 6h ! On est montés à la Mueller Hut, puis au Mount Ollivier, 1200m de dénivellé, mais ça en valait la peine. Seal Tarn, un lac d’altitude (=tarn) refletait Aoraki aussi bien qu’un miroir. Une fois en haut, on a pu découvrir à la fois la Mueller Hut, bien sympathique au milieu des névés, mais aussi une vue imprenable sur Aoraki, les glaciers et le lac Pukaki turquoise. On a déjeuné en écoutant les glaciers environnants craquer, avec le spectacle de quelques avalanches. Il faut dire qu’il a fait 48h de canicule (34°), donc la glace fondait !

Montée à la Mueller Hut : ça grimpe sec !

Montée à la Mueller Hut : ça grimpe sec !

Effet miroir sur Seal Tarn avec Aoraki

Effet miroir sur Seal Tarn avec Aoraki

Mueller Hut

Mueller Hut

Petite anecdote : le premier « Happy New Year » qu’on a fait, on est tombés sur un français. Pas étonnant vu la quantité qu’on en croise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *