browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Hot Springs, Napier et têtes connues

Posted by on 26 octobre 2015

Les 6 et 7/10/2015

Objectif de cette semaine : arriver à se capter avec Bouillot et Ronono et c’était pas chose évidente entre nos deux emplois du temps chargés. En effet, à ce moment on travaillait dans le « orange picking » pour les voisins de notre hôte.
Vu qu’ils étaient arrangeants et que Tony, notre boss, devait prendre deux jours en semaine pour chasser de la biche, on a pu s’arranger pour avoir 2 jours « off » et faire une excursion à Napier où on avait prévu de retrouver nos têtes connues ; et ainsi pouvoir rattraper plus de 3 mois de potins, masterchef and co.


View Larger Map

Sur la route pour Napier, on en a profité pour s’arrêter aux fameuses « Morere Hot Springs », où il y a des sources d’eau chaude ainsi que des balades, et dont tout le monde nous parle dans le coin. En suivant les conseils du bouquin de rando, on a évité l’entrée principale du parc, payante même pour simplement se balader (!), et on a trouvé (difficilement) l’entrée secondaire. De là, plusieurs randos sont proposées, très bien balisées, de 20 minutes à 2h30. On a opté pour la plus longue et difficile, qui se révèlera par la suite d’une difficulté toute relative. C’est très agréable de se balader dans cette réserve naturelle, un des derniers endroits de « native bush » (forêt/savane indigène), car tout le reste de la côte a été déboisé pour l’élevage ou replanté avec des pins. On est montés sur une colline (sans vue malheureusement) et descendus en suivant une rivière magnifique où on n’avait qu’une envie : s’y baigner. D’autant plus avec ce beau temps, un des plus beaux jours jusque là (Xavier avait fait péter le short).
La balade presque finie, on est arrivés en pleine nature près de mini-piscines aménagées où les sources d’eau chaudes sont détournées. Personne ne controlait l’entrée, et visiblement c’était ouvert au public donc on est allés s’y baigner (nos sous-vêtements se sont transformés en maillot de bain car on n’avait pas prévu ça). Les températures étaient supportables même pour les frileux : 34 degrés la plus fraiche, 44 degrés la plus chaude ! On était tout seuls pendant une demi-heure, et le début d’après-midi arrivant, quelques familles locales nous ont rejoint.
La baignade était plutôt agréable et relaxante après cette rando. Mais attention : toujours ce risque d’Amibiase. Lorène appelle ça la « baignamibiase » !

Les escaliers interminables de Morere

Les escaliers interminables de Morere

Morere Hot Springs

Morere Hot Springs

Morere Hot Springs

Morere Hot Springs

Baignamybiase

Baignamybiase

On a repris la route, s’arrêtant dans la prochaine ville : Wairoa (3500 habitants, seule ‘ville’ de plus de 50 habitants sur les 200 km de route entre Gisborne et Napier). Le phare en bois de Kauri restauré y est sympa, ainsi que l’esplanade au bord de l’eau, mais le reste de la ville est plutôt quelconque et la ville ne nous a pas marqué, à part peut-être pour lui décerner le prix de l’église la plus laide du monde… Si si, je vous assure les travaux sont finis !

On a continué la route pour Napier. Au passage, la route de Gisborne à Napier est la « State Highway 2 » (autoroute), mais dans les faits, c’est plutôt une route de montagne assez fréquentée, et on y croise beaucoup de camions de transport qui roulent à fond (seules 3 routes existent pour sortir de Gisborne, et il n’y a plus de voie ferrée… enfin si, mais on vous en reparlera plus tard).

Une route secondaire : ne pas rouler à plus de 100 km/h !

Une route secondaire : ne pas rouler à plus de 100 km/h !

L'église la moche du monde

L’église la moche du monde

Arrivés à Napier, on y a retrouvé nos supers amigos fraichement mariés : Lorène et Arnaud, en voyage de noces en Océanie. Enfin on a eu un doute que c’était bien eux car à la place de la Lorène à la peau blanche, on a trouvé une fille aussi bronzée qu’une australienne, et Arnaud avait été remplacé par un mec si maigre qu’il pouvait se cacher derrière les réverbères. Après quelques bières à un pub anglais de Napier (pour célébrer leur élimination de la coupe du monde ?), à raconter nos anecdotes de voyage respectives, ainsi que quelques remarques médicales plus tard, on était sûrs que c’était bien eux ! On a recréé une colocation avec eux le temps d’une nuit en mettant nos vans respectifs côte à côte pour la nuit.
Le lendemain, on a visité Napier ensemble. En effet, un énorme séisme a frappé la ville en 1932. Tout y a été détruit (on imagine les normes antisismiques de l’époque…). La ville a été reconstruite en suivant totalement le style « Art-Déco », en vogue à l’époque, ce qui lui donne un certain charme, et surtout une impression de cohérence assez poussée. Bref c’était très agréable de s’y promener, on voit partout des bâtiments au style rétro, ainsi que des boutiques qui vendent des accessoires à faire pamer le plus hypster des habitants de San Francisco !

Napier

Napier

Art-déco à Napier

Art-déco à Napier

Napier

Napier

Art-déco à Napier

Art-déco à Napier

On a ensuite profité du grand beau temps et fait une balade à Tongoio, dans les environs de Napier, près de belles chutes d’eau et casse-crouter ensemble pour échanger sur nos habitudes culinaires respectives (« Je gouterais bien ton poulet en conserve, ça a l’air incroyable ! » / « OK, en échange je vais gouter une de vos oranges, je ne me souviens plus du goût des fruits. » / « Ah ouais, vous achetez donc ce genre de chedar, c’est fou, nous on préfère celui-là. »).
Bref, c’était bien cool, mais les bonnes choses ont une fin, et on a du se séparer et repartir dans nos vans respectifs, car comme disait Shakespeare : « Chacun sa route, chacun son chemin, passe le message à ton voisin ». Rendez-vous dans 9 mois pour la prochaine bière.

Les grandes retrouvailles

Les grandes retrouvailles

Tongoio

Tongoio

One Response to Hot Springs, Napier et têtes connues

  1. bouillot

    trop coooooolooooooooos! et vazy ouech, après j’ai été obligé de trouer le budget pour acheter du cheddar à Arno! (ça remplace la biere)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *