browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

2 semaines à Auckland

Posted by on 1 août 2015

 

Allez, après vous avoir fait saliver un peu, voici quelques nouvelles fraîches !
On est en mesure de vous parler un peu mieux d’Auckland, la plus grosse ville de NZ (1 million d’habitants), et pour cause, on vient d’y passer 15 jours, du 14 juillet (cocorico) au 29 juillet). Initialement on avait prévu 1 semaine mais l’achat du van a été un peu plus long que prévu, donc on a prolongé le séjour dans la ville…

Auckland est une ville immense, étendue sur 40 km ! Cependant on est restés dans la partie centrale, dont la totalité peut être fait à pied. C’est plutôt du genre ville récente et moderne : un centre où on trouve bureaux et commerces, et autour des banlieues plus ou moins résidentielles.

Le Rainbow Warrior rappelle quon n'est pas les premiers français à venir sur Auckland

Le Rainbow Warrior rappelle quon n’est pas les premiers français à venir sur Auckland

On était dans une auberge de jeunesse super sympa dans une banlieue appellée Parnell, plutot calme et aisée, on va dire ! L’auberge était vraiment cool, à taille humaine (environ 25 personnes peuvent y loger). L’ambiance était familiale et tout le monde se connaissait ! Celle qui gèrait l’auberge Micky, était une Hong-Kongaise plutôt atypique (1m40), très extravertie. L’ambiance était assurée, croyez-moi ! Enfin tout ça pour dire qu’on s’y sentait bien, et heureusement, parce que la ville d’Auckland en elle-même n’est pas super excitante.
Et dernier détail qui a son importance sur l’auberge de jeunesse : c’est « Fat cat ». A l’auberge il y avait le chat des voisins qui venait régulierement squatter. Il était énorme et trop drôle ! Micky lui donnait du thon et du lait, histoire d’entretenir des adipocytes (cellules graisseuses pour les non connaisseurs!).

Fat Cat

Fat Cat

Donc comme je disais, à peu près tout se fait à pied, enfin, nous on a tout fait à pied. Faut préciser que le ticket de bus est à 2,5 NZD l’unité donc plutôt dissuasif.
Et puis comme ça, à pied, on s’est familiarisé avec la conduite à gauche !! Autant vous dire qu’avant de traverser une rue, les réflexes de conduite à droite sont les premiers à arriver et que du coup on prenait bien le temps de regarder de tous les côtés avant de traverser une rue !

Côté météo, c’était mitigé. Enfin, comme on vous a dit l’hiver n’est pas trop rude au niveau des températures mais par contre dans une journée, tu peux avoir tous les temps possibles et inimagineables. Ca passe du grand soleil à la pluie, en passant par l’arc-en-ciel et puis ça recommence, et comme ça toute la journée. Les gens disent souvent « si t’aimes pas la pluie, attends 5 minutes ». En gros, ça ressemble à nos giboulées en France, pas très pratique pour organiser ta journée si tu veux faire une activité extérieure…

Il y a eu un peu de vent

Il y a eu un peu de vent

Alors, qu’est ce qu’on à fait à Auckland : l’activité numéro 1 était la recherche d’un van. On fera un article spécial sur la voiture, mais en gros au début on était partis dans la mauvaise direction. On cherchait une voiture parfaite mécaniquement parlant bien sûr mais aussi parfaite concernant l’aménagement intérieur. Mais après 1 semaine de recherche et de visites (et aussi une voiture qui nous est passée sous le nez, on a voulu être trop gourmands sur le prix!), on en avait marre et on a décidé de changer notre fusil d’épaule en tentant le challenge d’aménager nous-mêmes l’intérieur de notre van. On s’est donc concentrés sur l’achat d’une voiture mécaniquement viable sans se soucier de l’intérieur. Vu qu’on n’est pas bricolos, c’est un peu un défi qu’on s’est donné et ça nous a redonné de la motivation !
On a donc acheté une voiture qui est un mix entre un gros van et une petite voiture. Côté mécanique, elle est nickel, bien entretenue et tout. Juste quelques réparations de précautions (changement d’amortisseurs par exemple) pour qu’elle ne s’abîme pas trop vite, et en avant.
On a trouvé un WWOOFing (qu’on vous détaillera aussi après… Vous avez vu, on sait mettre du suspens dans notre blog!) pour dormir confortablement pendant qu’on aménage notre van tout en rencontrant des « locaux » et aussi pour sortir d’Auckland, ce qu’on attendait depuis longtemps. Cela nous permet aussi d’avoir les outils nécessaires à la confection de notre « maison » (scie circulaire, marteau…).

Sinon, entre deux visites de van, on en a aussi profité pour découvrir la ville d’Auckland.
Entre autres, on a pu voir :

  • Le centre ville avec une artère principale : Queen Street. Remplie de commerces et fast foods en tous genres mais surtout en genre asiatique (c’est fou le nombre de restos et supermarchés asiatiques !).
    La population locale avec une mention spéciale pour les Sikhs (de beaux indiens avec leurs turbans) et bien évidemment les maoris en « tong forever et wathever the weather ».
  • Les parcs verdoyants : même en plein centre ville, il y a d’immenses parcs. A côté de notre auberge de jeunesse, il y a le Auckland Domain avec des arbres magnifiques et majestueux.
    Auckland Domain et ses arbres géants

    Auckland Domain et ses arbres géants

    Albert Park - Encore des arbres géants

    Albert Park – Encore des arbres géants

    Après, un peu plus en dehors de la ville, il y a le Cornwall Park, très sympa et très grand avec des moutons (nos premiers moutons néozélandais !) Il y a une petite colline au milieu nommée One Tree Hill d’où on a une belle vue d’ensemble sur la ville et ses environs. C’est une ancienne place-forte maorie (un « pa »), et au passage c’est également un volcan !

    Cornwall Park - One Tree Hill

    Cornwall Park – One Tree Hill

    Vue du centre d'Auckland depuis One Tree Hill

    Vue du centre d’Auckland depuis One Tree Hill

    Un brocoli géant ?

    Un brocoli géant ?

    En redescendant de la colline, on a croisé le berger des moutons avec son chien qui était venu pour ranener son troupeau. C’était très impressionnant comme son chien était dressé et obéissait aux ordres du berger. Il a rassemblé et dirigé le troupeau en deux temps, trois mouvements !
    En parlant de bestioles (et pour vous répondre les dradouchons!) on a croisé en chemin une poule nourrie aux hormones je pense. Elle était IMMENSE. Et aussi, elle n’était pas farouche du tout !

    Les mout'mout de Corwall Park

    Les mout’mout de Corwall Park

    La poule IMMENSE

    La poule IMMENSE

  • Le Mount Eden : c’est leur petit volcan. Enfin, quand ici ils parlent de Mount c’est moins de 200 mètres d’altitude on vous rassure ! Donc facile d’y grimper. C’est un territoire sacré maori, on y vient surtout pour la vue sur la ville. Au passage, Auckland est une ville tout en montées et descentes. On ressent bien le côté volcanique du terrain puisqu’il y a souvent des mini-collines verdoyantes au milieu des maisons, qui sont des anciens volcans, il y en a une cinquantaine autour d’Auckland, ça modélise le paysage c’est très joli. Les bords de trottoirs sont faits en pouzzolane aussi, pierre volcanique !
  • Le musée d’art d’Auckland. Mais qu’une petite partie car on est arrivés 30 min avant la fermeture. Mais c’était assez prometteur. Malheureusement on n’y est pas retourné.
  • On a aussi fait un peu de géocaching, parfois avec succès, parfois pas !
  • On a observé plusieurs espèces d’oiseaux. Certains qu’on connait bien : pigeon, moineau, mouette, goéland… Mais aussi des nouveaux : perruches colorées, Martin triste, et également le fameux Tui, typique de la Nouvelle-Zélande, et au cri reconnaissable. Je pense qu’on en reparlera…

3 Responses to 2 semaines à Auckland

  1. pacalou

    Vraiment génial… des chats à couper le souffle ; des boudhas en vois-tu en voilà et des bons petits plats qui nous mettent l’eau à la bouche : c’est formidable. J’adore ces lieux de zénitude. Comment faites-vous pour vous souvenir des noms comme ceux cités à Hg-kg ? vous êtes très forts… j’attends avec hâte les photos de la « petite voiture », en espèrant que le couchage sera + grand que dans les 1ères couchettes !!! bonne continuation et gros GROS bisou à la Reine des Neige et son SamouraÏ Xa.

    • dukiliaukiwi

      Je te rassure on ne se souvient pas des noms chinois à rallonge mais on les note! Eh oui le voile tombe 😉
      Bises samouriennes et glacées

  2. Grigris des Terres Froides

    Ce pays semble agréable et les habitants accueillants et bien nourris, à voir les premières bestioles….L’hiver n’a pas l’air trop rude. On a hâte de connaître la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *