browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Hong-Kong (partie 1)

Posted by on 14 juillet 2015

 

Première escale, nous voilà donc à Hong-Kong !
Longtemps anglaise, actuellement chinoise, Hong-Kong a un statut particulier et une autonomie presque complète par rapport au reste de la chine. Par exemple la monnaie n’est pas la même (dollar hongkongais), les langues officielles sont l’anglais et le cantonais, les entreprises ne payent pas de taxes (paradis fiscal quand tu nous tiens !), etc.
Arrivés depuis la France via Dubaï le jeudi 9 juillet dans la soirée, nous y restons 4 jours et redécollons le lundi 13 juillet dans la soirée. Ca devrait laisser le temps de visiter.

D’abord, pourquoi Hong-Kong ? N’étant pas des fans des grandes villes, on s’est d’abord dit que ça avait peu d’intérêt. Puis, des amis y étant allé nous on décrit un peu le lieu et on s’est dit que ça serait sympa de s’y arrêter au passage car la ville ultra-moderne est mêlée à la culture chinoise, et on y trouve par ailleurs des coins plus sauvages sur des îles vides. Cela permettait aussi de se dépayser un maximum dès le début, histoire de se sentir tout de suite en voyage.

A l’arrivée, après avoir récupéré nos bagages sans problème, on a cherché un bus pour nous mener à l’hôtel. Problème : à cause des grosses pluies de la journée, le trafic de bus est arrrêté (le mois de juillet est le plus chaud et un des plus humides). Alors déjà, ne pas signaler ça à notre famille sinon on sera bon pour un rapatriement sanitaire de force ! 🙂
On a donc pris l’aéroport express puis le métro qui nous a conduit à notre arrêt : Mong Kok (merci le double affichage des rues et métros en cantonais ET en anglais !). Juste 2 rues à traverser (AHHHH ! Quelle horreur ! Ils roulent à gauche ! Enfin… Il va falloir s’y habituer pour les mois qui arrivent !) pour arriver au Dragon Hostel, que nous avions réservé. Au passage petit choc thermique avec des bouffés de chaleur étouffante, même à minuit passé, en passant du métro ultra climatisé à la rue, en mode hamam, mais sans les maillots de bain et avec nos gros sacs à dos ! Sudation assurée !! Nous sommes arrivées à l’hôtel à minuit et pas de problème pour récupérer notre chambre.
Hong-Kong est hors de prix et les logements sont petits, on le savait et on l’a vérifié en rentrant dans la chambre, qui doit faire 3 m sur 2 m, plus une sale de bain / toilette de 1 m carré. C’est vraiment petit (cf photos) mais au final, ça ne pose pas de problème.
Il est temps de dormir car on est tout décalés avec l’avion où on dort toujours moyennement bien.

IMG_0513
IMG_0515

Le lendemain, le programme est la visite de la ville. D’abord la partie « Kowloon » où nous sommes, qui est la zone urbaine la plus dense au monde (30.000 hab/km2), puis l’île de Hong-Kong, avec le centre historique, le centre financier et comporte beaucoup de gratte-ciels gigantesques, et enfin montée au Peak, un sommet local de l’île pour avoir une vue d’ensemble.

On constate tout d’abord qu’il fait très chaud (33 degrés) et très humide donc je (xavier) regrette très vite le jean et les chaussures de rando ! Noter pour les jours suivants : short et sandale ça sera mieux.
On confirme par ailleurs une impression qu’on avait eu la veille en arrivant : il fait très chaud dehors, et on passe souvent à l’intérieur (métro, passages souterrains, boutiques…) climatisés à l’extrême (estimation : 15 degrés de différence), donc on n’arrête pas de faire des chaud/froid. Plutôt désagréable… Tous les commerces sont ouverts sur la rue et climatisent très fort pour donner envie d’y rentrer. Donc en passant devant on sent un courant d’air frais, c’est bien pour la planète, ça la refroidit (ou pas)…

La visite commence avec les curiosités du coin : le « golden fish market » où il ne faut pas chercher des poissons dorés mais comme tout anglophone le sait : golden fish veut dire poisson rouge. Donc le marché des poissons rouges. Nous avons aussi fait le marché des fleurs et celui des oiseaux. Pour les poissons et les fleurs, ce ne sont pas des vrais marchés, mais des rues entières où les boutiques sont consacrées au poissons et aux fleurs respectivement. Les fleurs sont magnifiques et l’effet d’ensemble des étals rend vraiment bien. Pour les poissons, autant dire qu’ils n’ont pas beaucoup de place dans leurs petits sacs, leur durée de vie est comptée… Pour le marché au oiseaux, il s’agit de marchands vendant dans des petites rues les oiseaux dans les cages. Ca va du très ordinaire pinson local au superbe ara rouge. C’est beau mais plutôt triste pour eux, car les cages sont minuscules. Puis faut bien les nourrir ces pauvres cui-cui alors ils vendent aussi des criquets, larves, grillons et autres insectes grouillant dans des sacs plastiques. Pour tous ces produits, les acheteurs sont des locaux. On pense qu’ils adorent ces animaux et fleurs car il y a très peu d’arbres dans cette grande ville, c’est l’occasion pour eux de ramener un peu de nature chez eux, plutôt artificielle mais pas trop le choix.

IMG_0522

IMG_0525

IMG_0534

Bon ok, celui-là, il n’est pas à vendre mais il avait l’air tellement heureux qu’on le glisse ici.

IMG_0537

Petite curiosité locale qu’on a découvert en se balladant dans les rues ; les échafaudages sont  en bambou. Ca a l’air efficace mais on a du mal à s’y habituer et on a l’impression que ça peut s’effondrer à tout instant. Pas trop envie de passer dessous quand même ! Pourtant des immeubles entiers en sont recouverts donc c’est que ça doit être efficace !

IMG_0541

Au passage, une devanture de pharmacie chinoise, ça change des magazines !

IMG_0547

On va en marchant jusqu’à Tim Sha Tsui, au bord de la mer. On s’arrête dans quelques endroits sur le passage, et on trouve un petit restau pour manger le midi. Sur les quais, une vue impressionante de l’île de Hong-Kong et tous les gratte-ciels : la « skyline ». Ensuite on prend le ferry pour traverser. 2.5$HK, soit environ 30 centimes, ce n’est pas trop ruinant !

IMG_0553

IMG_0557

Dans l’île de Hong-Kong, des arbres rappelent que la ville est située en territoire tropical !

IMG_0564

Après une visite du quartier Central, et un passage à Hong Kong Park pour voir quelques oiseaux, on prend le funiculaire « The Peak Tram » pour monter à 428m et avoir une vue sur la ville. Il y a beaucoup de monde dans la queue mais on finit par y arriver. D’en haut, vue imprenable sur la baie : les îles, les gratte-ciels, les montagnes.
Un des gratte-ciels est la « Two ICC Tower », qui fait plus de 400m de haut, donc plus haut que nous à ce moment là !

 

On attend la tombée de la nuit pour voir les immeubles s’animer avec un  spectacle scintillant refletant bien la folie de Hong-Kong mais by night. La tombée de la nuit est un moment vraiment sympa. Petit (gros ?) bémol : la nuit, on voit plein d’écrans publicitaires, ici les immeubles sont leurs panneaux d’affichage. Normal ! Donc les inscriptions défilent à la verticale ou à l’horizontale sur les buildings. Difficile d’y échapper.

IMG_0572

IMG_0582

IMG_0605

IMG_0610

Une petite piscine privée, what else ? Oui, la grande roue, c’est pour donner l’échelle !!

IMG_0607

On passe devant « Madame Tussaud » faire un peu de karaté avec Bruce Lee et se mettre dans de beaux draps.

IMG_0615

IMG_0617

Vue d’en bas, la grande roue avec la Two ICC Tower.

IMG_0618

En rentrant, les commerces sont encore ouverts très tard le soir (certains ferment à 23h30, d’autres plus tard). Il est l’heure de nettoyer les vitres pour d’autres, et il faut assumer les grandes baies vitrées !

IMG_0625
Le soir, après être passé au « Night Market », on mange dans un petit restau sur le chemin de l’hôtel. En ce qui concerne l’addition, on fait confiance au serveur car c’est vraiment du chinois pour nous.

IMG_0626

Le lendemain, au programme : aller sur l’île de Lantau, et visiter le monastère de Po Lin et voir le Big Buddha qui s’y trouve, ainsi que d’aller au village de pêcheur Tai O, sur la même île.

Donc rien de plus simple avec les métros, on arrive sur Lantau, à Tung Chung. De là, on évite le téléphérique et sa file d’attente de touristes pour prendre le bus pour Po Lin.

Arrivés au monastère, un petit panneau de distances nous indique qu’on est presque aussi loin de notre point d’arrivée que de notre point de départ : reste 7481 km pour Sydney, alors que Londres est à 9632 km.

IMG_0628

On commence par monter au Big Buddha (qui mérite bien son nom), d’où on a une belle vue sur les montagnes environantes et sur le monastère de Po Lin.

IMG_0644

IMG_0674

IMG_0650

Le monastère est immense et très beau. Beaucoup de gens viennent y prier et allument de l’encens. Mais quand ils allument de l’encens là-bas, ils ne font pas semblant, c’est plutôt des brasiers d’encens. Et le minimum c’est d’allumer 10 batons ensembles ou un big baton, sinon t’es un petit joueur !
L’intérieur du temple, avec 5 grandes statues de Buddha, et un grand nombre (plusieurs milliers) de petits sur les murs.

IMG_0652

IMG_0660

IMG_0666

IMG_0671

On prend un autre bus pour aller au village de Tai O. Un gros village, entièrement piéton et cycliste, tourné vers la pêche et le tourisme. Les touristes sont majoritairement locaux (asiatiques, peut-être hongkongais ?). De nombreuses boutiques leur proposent des produits de la mer séchés. C’est impressionant mais ça ne fait pas toujours très envie (on ne peut pas vous mettre l’odeur malheureusement !) !

IMG_0677

IMG_0688

Hum miam miam !

IMG_0692

Le village est construit en bord de mer, à l’embouchure d’une petite rivière/fleuve. Beaucoup de maisons sont contruites sur pilotis, et on se demande comment certaines tiennent encore debout.

IMG_0689

IMG_0706
En faisant un tour dans les environs du village, on trouvera des grosses grosses araignées. Mais pas que : il y a surtout un point d’observation pour les dauphins blancs, une espèce de dauphins locale à l’embouchure de la Perl River, où se trouve Hong-Kong. On les voit de loin respirer et faire des sauts hors de l’eau ! Mais d’aussi loin, difficile de bien voir. Du coup de retour dans le village, on se laisse embarquer pour un petit tour sur un bateau, voir le village depuis la rivière, et surtout approcher les dauphins. On les approche suffisemment pour bien les voir, ils sont de couleur blanc/rose, c’est au top ! Par contre, désolé pas de photos, ils sont trop rapides !

Le soir, on reprend le bus puis le métro pour revenir où on était la veille : dans le centre-ville, vers Tsi Sha Tsui, au bord de la baie de Hong-Kong, avec vue sur les gratte-ciels. A 20h tous les soirs il y a un son et lumière sur les gratte-ciels. Il y a du monde qui y assiste, normal le spectacle vaut le détour avec beaucoup d’immeubles éclairés, multicolores. Le spectacle des bateaux qui passent au premier plan est sympa également.
Vue d’ici, la grande roue de la veille semble minuscule.

IMG_0728

IMG_0746

Le soir, dans les rues, à 23h, il y a encore beaucoup de monde. Beaucoup de lumière aussi, à ne plus savoir s’il fait jour ou nuit, des panneaux publicitaires de partout, jusqu’au milieu des rues.

IMG_0747

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *